Rien ne manque, les senteurs d'eucalyptus, le chant des cigales, la beauté des paysages...
Mais il faut bien quelques petit hic, les embouteillages à l'aller et au retour.
Le chef gabian conducteur n'en a pas perdu sa sérénite, mais de justesse. 
On s'attend à ce que les commerçants de l'île soient plus aimables,
en vivant dans un tel cadre, comme on est parti tôt on a dégusté un café
sans croissants, on a supposé que le bar était en froid avec le boulanger.
Au retour j'ai voulu acheter du vin bio de Porquerolles, il faut dire
que les magnifiques champs de vignes étaient tentants mais à 17h45
devant la grimace du commerçant qui comptait fermer sa boutique,
j'ai renonçé pour ne pas gâcher sa journée , encore une autre anecdote.
en mettant la carte bleue,  pour règler le parking  la caisse répond :
carta magnetica non funziona, on passe directement  au bureau d'un humain
et je lui dis: la carta magnetica non funziona, il me répond :
ça veut dire que la carte magnétique ne fonctionne pas !
Je l'ai chaleureusement remercié pour la traduction ! 
 place à Gabianou pour son récit de nos aventures... 

Oh ben c'est déjà une bonne introduction , avant d'y aller de ma description,
je voudrais dire que pour les embouteillages, on aime pas ça du tout,
mais on ne sait pas comment éviter le bouchon de 8h du mat à Toulon,
idem au retour le triple bouchon de Hyères , Toulon , Aubagne - Marseille ,
On est preneur si vous avez des solutions ( hors mis le train ou l'hélico ) .
Alors c'est vrai Porquerolles ressemble à un petit paradis, quelques restrictions :
les chemins principaux sont plus concus pour les vélos que pour les piétons,
ils sont aussi très poussiéreux et surfréquentés en période de pointe ...
Mais on s'est tout de même régalé, cette fois-ci on a choisi la pointe Ouest :
Le langoustier par les crêtes puis retour par la côte, avec nos détours,
ça fait environ 9 kms alors que le GPS nous annonce mystérieusement 17,9 kms ?
C'est peut être un coup de chaleur qui l'a fait dérailler, il a fait chaud,
une chaleur lourde presque orageuse, et la pause pique-nique en plein soleil ...
On s'est déniché une petite crique sympa dans l'anse de Port Fay,
où les bateaux viennent mouiller au calme, enfin si on peut dire :
on a assisté en live à une vidéoconférence d'un plaisancier sur son yacht,
qui entre la poire et le fromage vendait ses salades avec une faconde
bien à lui , concluant son entretien d'un tonitruant " ça roule ma poule " !
On a eu droit aussi à l'arrivée de l'hélico pour les personnalités qui séjournent
au prestigieux Mas du Langoustier, qu'on a traversé presque par hasard,
vous verrez quelques photos glanées dans ce magnifique endroit privé,
où on a croisé subrepticement un célèbre humoriste marseillais ...
Oh là là , Gabianika faut jamais me donner la parole, je ne sais plus
comment m'arrêter, alors stop maintenant place aux photos ...

La vidéo

La Trace
( Cliquez sur la carte pour accéder au tracé interactif)

Trace Carte Porquerolles- Le Langoustier