La météo nous promettait un vent terrible, pour les randonneurs ça va,
mais on a plus trop le choix, tous les massifs sont noirs, c'est à dire : interdits !
Donc on s'est rabattu sur une des seules balades possibles : le sentier du littoral
entre Bandol et Port d'Alon par exemple ...
En cette période d'été, il faut arriver tôt pour se garer confortablement,
on essaye un nouvel itinéraire, qu'on adoptera dorénavant, pour accéder directement
au départ du sentier sans traverser le centre ville de Bandol toujours surchargé.
facile de se souvenir où on laisse la voiture : " Rue de Provence ".
Les têtes et les jambes sont lourdes ce matin mais le mistral vif nous ranime,
notre principal souci sera de trouver un endroit agréable pour luncher,
il faut une belle vue, de l'ombre et à l'abri des bourrasques de vent ...
Chose faite par Gabianika qui déniche un lieu sous un pin avec un décor magnifique,
à une encablure de la calanque de Port d'Alon à éviter car bondée le samedi de plein été.
Le meilleur moment : le pique-nique, avec bien sûr le Rosé frais mais trouble allez savoir ...
Maboulé, paté en croute de Casino très bon, clafouti aux cerises excellent (merci Gabianika).
Ensuite sieste, si on peut faire abstraction du tintamarre du concert de cigales,
au meilleur de leur forme et qui se foutent complètement des rafales de mistral,
qui lui, se régale d'un moment d'inattention pour me voler mon coussin gonflable ...
Enfin bref : la Galère, non pas vraiment c'est juste un jeu de mot pour la suite des festivités,
descendre par le chemin approprié à cette plage d'énormes galets et eaux turquoises,
qui s'appelle la Galère et où trône un énorme rocher dénommé le Sous-Marin .
Voilà en gros,notre journée qui s'est terminée comme il se doit par une bière fraiche tirée du sac,
je laisse Gabianika conclure et rajouter ses anecdotes et explications personnelles ...

Je conclus avec photos et vidéos.

Le saut de l'ange n'était pas pour aujourd'hui.

Notre lieu de pique nique est très animé.
Si vous lisez attentivement le post de Gabianou vous saurez
 que ce n'est ni sa casquette ni son couvercle qui se sont envolés.
Le gamin a sauté pendant que je filmais Gabianou qui cherchait
l'objet volant non identifié !