La balade prévue était supposée être cool, à cause d'un nouveau venu, dans le groupe
qui n'avait pas marché depuis longtemps, avons-nous fait un nouveau disciple?
Pas encore certain, mais.....on verra. Donc, nous devions nous garer à 2kms du lac.
Pour une reprise, c'était parfait mais le parking complet, nous a obligé à nous arrêter avant.
 Nadim est toujours  persuadé que nous  lui avons tendu un piège, pour marcher plus.
Encouragé par tous les gabians, il a donc accepté l'expédition et n'est pas mécontent de
 sa journée,il nous semble. De 1/4 d'heure en 1/4 d'heure, on repoussait l'heure du pique-nique.
Car on savait que si on n'allait pas jusqu'au bout, adieu le lac. C'est donc à 14H30 que
nous avons pu poser nos sacs, partager notre festin, faire la sieste dans l'herbe,devant
 un paysage grandios et faire le tour du lac, dernière étape, le laissant devant son café.
3/4 d'heure sans traîner. Puis retour au parking qui ne nous avait pas accepté. Seulement
2 kms de sentier, et commencait le long retour, là nous l'avons confié  aux charmants occupants
d'une voiture et l'avons retrouvé un certain temps plus tard assis sur une pierre, téléphone à l'oreille.
Il a pu rappeler tous les répondeurs, ce qui a permis à une dame stationnée à côté, de le reconnaître
et  même reconnaitre à qui il parlait. Tout ça datait de longtemps et ils ont bavardé en demandant
des nouvelles des uns et des autres. Une heure de voiture pour rentrer qui nous a permis
de re traverser la station de ski de la Foux d'allos. Demain il fera jour, on décidera du  programme.
 
Un grand absent: Il y en a toujours un de nous qui dit: on va demander à gabianou !
Mais pendant ce temps là, il photographie les sirènes de Sugiton.

1-carte