Fidèles à notre devise "sous le soleil et par tous les temps " nous sommes allés respirer le vent.
Aujourd'hui, soleil et mistral, le sixième sens de Gabianou nous a fait choisir la côte bleue
plus abritée que les calanques, nous avons pique-niqué sur une jolie plage de sable.Seule erreur
à défaut de sabler le champagne, le sable fin a largement assaisonné le repas et les APN.
 Le spectacle est magnifique. Au retour nous avons voulu prendre des photos depuis le Pharo
mais fermé pour cause de mistral, on se console avec la corniche, dur dur de rester debout.
Gabianou a d'ailleurs en preux chevalier, empêché une dame arrimée à un poteau, de s'envoler.
Je te laisse le stylo pour des détails et des précisions...
 
Au clavier : comme tu as titré "la Chandeleur" je repense au menu du pique-nique,
les soupes qui se chauffent toutes seules c'est ingénieux mais le goût pas terrible,
par contre ta mozarella bio est excellente, j'en redemande, on s'est lassé des saladières.
Concernant la tempête, j'suis pas certain que le vent souffle moins fort sur la côte bleue,
mais la côte est plus linéaire et tourne le dos au mistral, donc peut être plus facile,
de trouver des endroits abrités en bord de mer, en tous cas ça nous a permis de voir
un très beau spectacle, ci-dessous la copie d'écran de google earth où j'indique les
principaux spots des prises de vue de notre balade sur le Port d'Ensuès la Redonne :

1 = La Madrague de Gignac <> 2 = Plage du Pique-nique <>
3 = Corniche des Anthénors <> 4 = Calanque des Anthénors

la Redonne

Voici l'album photos, pour mémoire il y a aussi les photos prises sur le chemin du retour,
un détour par la calanque de la Vesse, où nous n'avons fait que passer tellement le vent
était désagréable, puis un arrêt au-dessus des plages de Corbières qui offre un panorama
sur le port et les îles et la baie de Marseille, puis pour finir puisque privés de Pharo,
les images de la tempête (rafales à 140kms/h) sur la corniche près du monument aux morts.


Vidéo de la calanque des Anthénors 


Vidéo de la tempête sur la corniche entre les Catalans et le Vallon des Auffes