Il fallait bien au moins deux Dames à implorer pour avoir un peu de neige,
mais malgré nos incantations, juste de légers flocons nous accompagnent d'abord
jusqu'à la chapelle des pêcheurs de La Ciotat, mais pas de grâce accordée que de la glace!
Pour un peu le Bec de l'Aigle, dans le blizzard, ressemblerait à un iceberg bronzé.
Alors peut-être que Ceyreste nous transporterait en ambiance de montagne ? Nous arrivons
sous un timide grésil qui volète dans des ruelles en travaux, même le beau clocher
de l'église médiévale s'est mis à l'heure d'hiver emmitouflé dans un vulgaire chandail...
Ben oui c'est pas formidable, les photos seront banales, peut être que la Bonne Mère
celle de Marseille, sauvera la journée mais le mini-pélé restera pas dans les annales,
ça me fait penser que j'aurais au moins pu brûler un cierge pour le "Clasico",
aujourd'hui ni le tournesol, ni le pape en personne n'auraient pu nous réchauffer.
Gabianika rajoute quelques bouillantes anecdotes, sinon le post va finir givré...


Je crois que la journée restera définitivement givrée par un froid polaire
"givrée" comme l'actualité  que tu décris 

Vivement l'été, ok d'accord, 
 le printemps d'abord.....