A peine débarrassé des frimas parisiens, me voilà à retrouver "mes" calanques,
j'espérais une belle météo pour cette reprise, les prévisions étaient pas très claires,
il valait mieux prendre les impers, et choisir une balade où on puisse s'abriter au cas où.
On est parti sous la bruine de Callelongue, un passant nous a remonté le moral
on nous disant qu'on avait de la chance, que la vie est belle même sous la pluie,
Nous l'interrogeons pour savoir ce qui le rendait si enjoué, il allait de ce pas
à un entretien d'embauche, donc il fallait qu'il soit positif ! C'est ça, reste zen...
Donc arrivés au col du sémaphore, il pleut, il fallait décider, ça a été vite fait :
le pique-nique sera pris à l'abri de notre alcôve privée avec vue sur mer magnifique,
ensuite on verrait l'évolution du temps ; par chance on a eu un créneau pour marcher
vers la Mounine, mais le retour sera précipité car les averses nous ont rattrapés.
Gabianika je te laisse conclure , je "colle" l'album ci-dessous et les vidéos :

Tu as échangé frimas torcéens contre frimas marseillais mais le soleil
brille toujours mieux chez soi, et c'était peut être la dernière journée d'hiver.
 Depuis que Framboise fait circuler une pétition pour réclamer le soleil aux dieux de la météo
c'est nettement mieux. Aujourd'hui peu de monde dans le massif de Marseilleveyre:
Des escargots, ravis de pouvoir sortir leur tête, de jeunes anglais et quelques randonneurs
bien vétérans. Le spectacle depuis le sémaphore, des îles qui disparaissaient et renaissaient
au gré des nuages était un véritable bonheur. Les gabians profitent de tout, soleil et pluie.



Malgré la pluie on a filmé :


Encore une vidéo depuis le sémaphore.