Pas de classe pour nous, on a préféré les chemins buissonniers du grand Ubac,
on avait bien essayé le Siou Blanc, mais le plateau est fermé jusqu'au 15 septembre,
ensuite on sera moins tranquille, toujours peur de se faire tirer comme des lapins...
Bon sinon quoi dire de cette balade, il fait très beau , n'en déplaise à Laurent C. ,
on a été enquiquiné par des mouches très envahissantes et collantes qui nous ont
accompagnés jusqu'à notre lieu de pique-nique comme pour nous indiquer le chemin,
puis elles sont parties quand on a sorti victuailles et breuvages, ce qui nous a soulagé.
Voilà Gabianika, je te laisse conclure de ta belle plume :

Que rajouter: qu'on n'a pas rencontré un seul être humain, mais des perdrix
un chevreuil ou une biche que moi je n'ai pas vu, les cigales sont toujours vaillantes.
On ne reviendra pas en automne, pour ne pas co-randonner avec les chasseurs
dont on a vu les installations de guet, au pied et dans les arbres.