Nous étions déjà venus au Pont du diable mais par le GR depuis Signes,
Gabiakris s'en est souvenue et moi vaguement mais je n'avais pas vérifié avant.
De toutes façons, c'était un autre itinéraire qu'on avait trouvé sur le web,
Le départ se fait derrière la carrière de Chibron, un peu avant Signes, et le parcours
devait suivre le vallon du Latay et/ou le petit canal plus ou moins parallèle au ruisseau.
Malheureusement la sente qui suit ce canal est interdite donc l'essentiel de la rando
se fait sur de larges pistes forestières ou DFCI, ce qui n'est pas le plus agréable,
surtout que à chaque intersection de ces pistes des parkings nous narguent !
Mais on a eu quand même notre quota de satisfactions, aujourd'hui grande première :
nous avons enfin rencontré : Jean-Luc & Yvette dont leur blog les Cahiers du Sud
est une source pour ceux qui cherchent de belles randonnées en Provence-Alpes.
Voilà Gabianika, je te laisse la parole du moins le clavier, à défaut d'APN ...

Comme le 24 février 2011 je n'avais pas mon APN, ce qui est très rare et heureusement
car je perds un bon quart de plaisir si je ne l'ai pas autour du cou, c'est la faute du diable
sous son pont ! qu'est ce qu'il me veut ? ce n'est pas comme cela qu'il va m'amadouer.
Au moment du pique-nique, j'ai vu passer un rapace dans le ciel mais vous ne pourrez pas le voir
mon smartphone a voulu remplacer mon gros appareil mais il est nettement moins efficace.
Ce n'est pas facile de trouver le pont du diable (1) qui n'est indiqué nulle part, 
c'est à cet endroit précis que Yvette et Jean Luc nous sont apparus !

 Le Pont du Diable a coûté la vie à de nombreux conducteurs de chariots remplis de pains de glace.
Ils descendaient de la Sainte Baume le plus vite possible, pour livrer
les maisons des Toulonnais ou autres citadins. (visorando)

IMG_0484b