La météo était confiante mais on ne sait jamais, les capes de pluie étaient dans les sacs.
On a trouvé une belle table confortable au soleil et Gabianou a même pu se faire bronzer
se déshabillant et se rhabillant selon le jeu de cache-cache du soleil avec les nuages.
nous sommes passés par Signes sur le chemin du retour.

La veille tempête, il a plu en quelques heures l'équivalent d'un mois de pluie !
Il fallait éviter les pistes et sentier en terre, bizarre de choisir le bitume pour marcher
à la campagne, pour ça qu'on a choisi la route forestière du Siou Blanc, malgré les
vacances scolaires, c'était très tranquille quasiment libre de véhicules.
On a randonné de la Daumasse à la Lébrière, en passant par le Jas de Marquand, où
on a salué le garde forestier, puis l'abri des Cuillerets. 

P1410713